shinytear

Plume-esprit ou Esprit de plume...

Jeudi 19 avril 2018 à 1:11

 
N'empêche.

J'ai vu Piet l'autre soir.

Je ne savais pas s'il serait là.

Bon.

C'est fini tout ça mais c'est pas le sujet.

Je l'ai vu et je me suis dit "wahou. Ce mec c'est vraiment mon genre. C'est le mec que si je le croise en soirée, je vais lui parler pour tenter une approche."

Voilà.

Je trouvais ça amusant.

C'est mon type de mec. Vraiment xD Je le trouve canon.

Et ces fesses mon Dieu xD

hahahaha xD

ça met de bonne humeur :p

Publié par shinytear

j'ai l'esprit Piet

Mercredi 11 avril 2018 à 20:36

 

C'était la semaine dernière. J'ai enfin compris que c'était terminé et que Piet ne reviendrait pas. Je l'ai accepté. Y a quelque chose qui a changé en moi. L'information est arrivée au coeur et au cerveau.
Voilà.
Au bout d'1 an et 3 mois.
Mieux vaut tard que jamais ^^




Maintenant il faut que j'arrive à oublier Antoine... (mon connard)




Je mets le temps, mais ça finit par monter au cerveau.



Vivement que j'aie mon chaton, je pense qu'il va beaucoup m'aider à me changer les idées ^^

Publié par shinytear

j'ai l'esprit

Dimanche 1er avril 2018 à 18:33

 
C'est incroyable à quel point Léo n'a aucun instinct, à quel point il est dans la maladresse.
Il vient toujours me parler au mauvais moment et a toujours des réflexions qui tombent à côté. Il n'écoute pas ce que je lui dis ou ne le prends pas en compte. Et quand j'aimerais avoir de ses nouvelles, il n'est jamais disponible. et puis je sais pas ... 
exemple n°1 :
Léo :  tu aimes les Mon Chéri ?
Moi : ah non, berk !
devinez ce qu'il a fait ? Il m'a offert des Mon Chéri faits maison ... bon. je suis pas un monstre, j'ai goûté. Ben berk. évidemment.
exemple n°2 :
je lui dis que je vais chez mon père pour Noël.
La veille de Noël il m'écrit "hey ! on va au ciné ?" je m'énerve en me disant qu'il ne m'écoute pas. Puis je prends sur moi et lui laisse une chance. Ca arrive à tout le monde d'oublier. Je réponds "désolée mais Rochefort c'est trop loin de Paris pour un ciné. J'y suis pour Noël." 
sa réponse ? "et demain ?" mais là il se fout de moi ?
Un mec qui ne m'écoute pas et qui ne s'intéresse pas à moi ... ça ne m'attire pas du tout !


Par contre c'est incroyable à quel point Antoine a un bon instinct ou un 6e sens. Ou un super pouvoir. Parfois je me demande même s'il lit dans mes pensées. Ou si on est connectés.
Quand je suis sortie avec Léo, les soirs où j'espérais avoir des nouvelles de Léo ... c'est Antoine qui m'écrivait. C'est toujours lui qui pensait à me demander si j'étais bien rentrée ou à me souhaiter bonne nuit. quand j'attendais ça de mon mec et non de mon ex.
Une fois d'ailleurs, Antoine m'a écrit. il était 22h30. Il m'a écrit "est-ce que tu coucherais avec moi ?" ça m'a beaucoup énervée. non mais je sais pas moi "tu me manques" ce serait quand même vachement plus romantique ! La réponse était non. Mais ça m'avait pris la tête pour la soirée. J'étais chez Léo. J'ai coupé le tel et j'ai prié pour que Léo me le fasse oublier. Sauf que bon. Avec Léo ça n'allait déjà plus très bien. Il ne s'est pas rattrapé cette nuit-là. Ni le lendemain. Ni jamais en fait. Et puis son âge ... ça me rendait folle. quelques temps plus tard je décidai de tout arrêter.
Et je sais que c'était ce qu'il fallait faire. Je n'ai aucun regret. Mais alors aucun !

oui c'était journée blabla xD

Publié par shinytear

j'ai l'esprit 3615 my life

Jeudi 29 mars 2018 à 0:54

 
"J'ai quand même le feeling qu'il risque de te briser :( "

le 28/03/2018 à 00h44
Christophe
(en parlant d'Antoine)

Publié par shinytear

j'ai l'esprit citations

Dimanche 25 mars 2018 à 20:53

 
De jeudi après-midi à samedi midi ça a été séminaire d'entre prise. Soit environ 48 heures réparties en 1 journée, 2 demi-journées et 2 nuits. 48 heures avec les gens de tous les sites rassemblés.

Bien entendu Antoine était là. Bien entendu, comme d'habitude je l'évite et j'essaie même d'éviter de lui dire bonjour. 

Le jeudi soir, il y a eu une grosse soirée et un concert des musiciens de ma boîte. J'ai un peu participé et je me suis éclatée. Lala Ru et maman sont venues. Antoine ... est venu saluer et rencontrer maman.
Le mec, on n'est plus ensemble, ça s'est fini vraiment violemment, on ne se parle plus, on s'évite ... et lui il vient se présenter à ma mère. Mais dans quel monde il vit ?? ça m'a énervée. Ce qui était rigolo, c'est que Lala Ru était là aussi (il ne s'est pas présenté à elle par contre. ne l'ayant jamais vue en photo, il ne l'a pas reconnue. sinon, à tous les coups il l'aurait fait) et Lala Ru me répétait "c'est du passé. c'est du passé. c'est du passé."
Je pense qu'elle me connait bien.
Tiens, elle a croisé Léo aussi !

Le concert s'est hyper bien passé, je me suis éclatée et à faire l'animatrice et à chanter. C'était vraiment génial. Et ça m'a fait super plaisir d'y voir maman et Lala Ru.

A part ça, je n'ai pas croisé Antoine jeudi et vendredi. Bon. Le vendredi soir j'étais à la même table que lui, mais c'était pour être avec d'autres gens et de toute façon je l'ai ignoré. C'est pas si dur (je pense que je progresse).

Puis plus tard, en toute fin de soirée, il m'a écrit un sms pour me demander si on pouvait parler. Je lui ai demandé s'il était bourré, mais comme il a répondu non j'ai accepté. Mais comme il ne s'est pas vraiment décidé pour organiser le truc une fois l'idée lancée, manifestement jouer au babyfoot (et se faire rétamer par Léo haha) était plus important que me répondre et prendre une décision, ben j'ai décidé que c'était annulé et je suis allée m'occuper à autre chose.
On a fait des jeux de société avec Baptiste et les autres. Moi j'étais ivre de fatigue, car j'avais presque fait une nuit blanche la nuit précédente (les gens bourrés faisaient trop de bruit dans les couloirs -_-). après les jeux, j'étais vraiment HS et je me suis dirigée vers ma chambre. Il m'a envoyé le numéro de la sienne. j'y suis allée et ce naze était pas là. je suis repartie. j'ai ralé, il a dit qu'il était là, j'y suis remontée, toujours pas d'Antoine pour ouvrir, je suis re repartie, il m'a appelée, j'ai pas répondu, il m'a écrit, je suis re re remontée (oui -_-). bref. Cette fois il était là.


Depuis que j'ai coupé les ponts avec lui, je pense à lui. De moins en moins, certes mais régulièrement. Et je me demande ce qu'il a. Je cherche une explication.
Mon questionnement est toujours le même : Est-ce que c'est juste un connard ? Est-ce que c'est un manipulateur ? Est-ce que c'est quelqu'un qui souffre ? Est-ce qu'il souffre du trouble de la personnalité borderline ? est-ce que c'est un pervers narcissique ?
En gros, est-ce qu'il souffre et qu'il a besoin d'aide ? Ou est-ce qu'il a un mauvais fond et qu'on ne peut rien y faire ?
(Je vous ai dit que ses colères étaient vraiment très violentes. Le mec il pète un câble, il perde le contrôle, ça se voit ! Alors je me suis demandé s'il s'en rendait compte et j'ai commencé à faire des recherches. Je lui avais même dégotté les coordonnées d'une psychothérapeute (si si, quand je lui ai écrit ma lettre plein de compréhension et d'amour mais aussi de rancune. lettre que je n'ai jamais terminée, jamais envoyée et à partir de laquelle j'ai décidé de couper les ponts).

Antoine, s'il ne m'a pas menti (je garde toujours une certaine réserve vis à vis de lui maintenant), a été un enfant battu. Les enfants traumatisés peuvent développer certains syndromes une fois grands. ensuite ils choisissent de les identifier et de les traiter, puis arrivent à s'en guérir ou pas, mais en tout cas cela arrive. Souvent, je pense.


Donc bref, je le rejoins.  il est presque 3h du mat, je suis crevée, je ne sais pas trop à quoi m'attendre mais j'y vais.


je m'assois sur un des lits, il s'installe sur l'autre en face. Il m'explique qu'il sait qu'il est un connard et que c'est sa nature. (il répète souvent ça. ça m'énerve parce que c'est le mec qui pense que, comme il t'a prévenue, c'est bon, si tu restes et que tu souffres c'est que c'est ta faute c'est ton choix. il se déresponsabilise direct. Bref. je m'égare).

ll commence par me demander si je suis en couple avec Léo (en gros comme j'ai encouragé Léo au babyfoot en lui disant qu'il ne perdait jamais mais que je n'ai rien dit à Antoine, il s'est vexé comme un pou). Tiens d'ailleurs, ils ont fait un match officiel, pour une compète (donc rien à voir avec moi, c'était des match éliminatoire et à ce moment à aucun des 2 ne savait pour moi). et bien le match a été serré, mais Léo a gagné haut la main. c'était trop cool comme match xD ensuite ils en ont refait le soir, jute pour le fun, plus de match éliminatoires et chaque fois que j'ai regardé Léo a gagné donc j'en ai ri avec lui en le complimentant et Antoine s'est vexé et en a déduit que je sortais avec alors que pas du tout mais bon. bref. c'était la petite parenthése.

revenons dans la chambre 421.
Il me dit qu'il s'est rendu compte il y a peu de temps qu'il était du genre à s'énerver très violemment et à pourrir la personne en face de lui. à l'invectiver de manière cruelle. Il me dit qu'il se rend compte qu'il a un problème. Il me dit qu'il se rend compte que "dans cette vie" (entendre par là, "depuis qu'il est à Mâcon" - il a pas mal déménagé et chaque nouvelle ville est pour lui un nouveau départ, une nouvelle vie) celle qui s'en est le plus pris plein la figure, c'est moi.
Il s'excuse. Bon tu vois qu'il a du mal et qu'il ne fait pas ça super bien, il met des nuances et de l'ironie, mais je vais être positive et me concentrer que le fait que, oui, il reconnait avoir été trop loin avec moi et oui, il s'excuse.
Je pense que reconnaitre qu'on a eu tort, demander pardon et reconnaître qu'on ne va pas bien ce n'est pas facile. Et je pense que c'est bien qu'il ait fait ça. J'apprécie le geste.
(même si je me force à garder une part de méfiance. est-il sincère ou est-ce juste de la manipulation ? on ne sait jamais)

Il me dit qu'il voudrait qu'on reste amis, que ça l'embête de voir que je rigole avec les autres mais que je ne lui dis même pas bonjour à lui.
On discute, je lui parle de cette fameuse lettre, de la psy, de lui, de ma théorie (que comme il a été un enfant battu, peut-être qu'il essaie de pousser sa petite amie à bout afin qu'elle le frappe physiquement, qu'elle le rudoie. C'est la psychologie, de recréer - inconsciemment- le shéma que l'on connait, que l'on a vécu.
Après, je ne suis pas médecin. je lis, j'entends, j'écoute et je me fais des avis, c'est tout.


On se couche. Alors oui, je suis restée dormir dans sa chambre et on a partagé le même lit, mais y avait pas d'histoire de rague et tout. on était chacun à un bout du lit. En plus j'étais barbouillée, je ne me sentais pas bien du tout. comme la dernière nuit passée chez lui. si le destin nous fait dormir ensemble une 3e fois et que je me retrouve encore à avoir mal au coeur comme ça, ça voudra dire que j'ai développé une allergie à ce garçon et que mon corps et mon esprit le rejettent.
Je me sentais mal ... j'ai même vomi. un tout petit peu. Il m'a tenu les cheveux. charmant. Presque rien n'est sorti et je me sentais à peine mieux. alors je n'ai pas passé une super nuit, mais il valait mieux que j'empêche Antoine de dormir que ma chouette collègue de chambre qui s'était couchée à 23h30.

Le lendemain matin je me suis réveillée barbouillée. encore. beuh ;_;
j'ai ouvert grand la fenêtre et l'air frais m'a aidée à me sentir mieux. Et puis on a chahuté, et fait des câlins et des bisoux (jamais sur la bouche ! juste sur les joues, le front, peut-être sur les épaules je crois. Mais rien qui engage. On était juste 2 gamins dans un lit.

comme avec Loup il y a longtemps.

on a ri, on s'est bien amusés. honnêtement, c'était bien. honnêtement, j'ai apprécié ce moment. c'était cool, c'état sans prise de tête, sans réflexion. c'était rigolo. donc on a passé une bonne matinée. y a eu des fois où on était près de s'embrasser je pense, (je veux dire sur la bouche) mais je le connais le zigoto. il s'arrange pour que "par hasard" nos lèvres se trouvent très proches pour entamer le mouvement et ensuite il m'accuse moi de l'avoir embrassé. le mec il n'assume pas tssss. Donc non les filles, je vous promets il n'y a eu aucun baiser. en fait, je n'en avais pas envie. pas plus que ça. s'embrasser c'est s'engager et entre nous ça ne marche pas. donc c'est pas la peine.
mais c'était rigolo. c'était un bon moment.

ensuite j'ai fui. sans un mot, sans même un bisou sur la joue. il fallait que je fasse ma valise et qu'il rentre et que je rentre. cette parenthèse de complicité dans la chambre 421, elle reste dans la chambre 421 du novotel de Charenton.

Je l'ai croisé près de son car. il ne m'a pas adressé la parole. il ne m'a pas dit au revoir. Moi non plus.


l'après midi je me suis écroulée de fatigue. le soir j'ai vu mon père.

tard le soir en rentrant je me suis sentie un peu triste et je n'avais pas envie de dormir toute seule.

Aujourd'hui, j'ai retrouvé les coordonnées de la psy dont je lui avais parlé et je les lui ai envoyées. Un email sobre. Pas de bisoux, pas d'amour. juste du soutien et de la réserve "je ne sais pas si tu étais sincère dans ta démarche mais je l'espère".

Je ne l'ai pas débloqué sur skype.


mais j'avoue que j'aurais voulu qu'il m'écrive des sms, qu'il me donne des nouvelles.



Et que quand, ce soir, à 19h20, j'ai reçu un sms qui disait "je t'aime Julie", un sms de Léo pour qui (désolée) je ne ressens absolument plus rien, j'ai eu un fugace regret que l'expéditeur ne soit pas Antoine. Je l'avoue. Mais fugace les filles. Ne me grondez pas, c'est une pensée qui est passée tel un courant d'air. Tout va bien.

Publié par shinytear

j'ai l'esprit Pingouin

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

Créer un podcast